Mais la police belge ne lentend pas de cette oreille.
«Dans le temps, quand je travaillais avec ma copine près du parking, un vieux monsieur de 87 ans nous apportait de la soupe parce quon avait froid.».
Souvent elle, ou il, fait les petites courses, tient les comptes des femmes et surtout la minuterie car le temps de prestation est assez court.
Lorsque lon ouvre le petit frigo du «bar on ny trouve que les boissons des femmes présentes, cependant des prix des boissons sont affichés et il y a également un petit clin dœil à labus dalcool par lettre de motivation administration echange internationaux des slogans et posters traitant du sujet.If you are coming down from the North and changing at Antwerp then you should get off at Dampoort (visible in first map below) which is a little closer and to the North East.Sy côtoient principalement des «bars un centre pour des séminaristes catholiques, un «peep-show un sex-shop, un night-shop, de deux snacks-friteries et un vendeur de pasta fraîche.Ce qui the chocolate libertine engendre encore plus de nuisances car les voitures sont obligées deffectuer des manœuvres pour faire demitour, à toute heure de la nuit et de la journée.En effet, les arbres sont plantés parfois presque devant certaines vitrines ou du moins sont assez proches pour leur gâcher la vue et donc aussi la vue de client potentiel qui passe en voiture.La Ville de Bruxelles nest pas en reste dimposition de taxe par rapport aux deux communes voisines qui gèrent également la prostitution.Les carrées À Saint-Josse-ten-Noode, le milieu de la prostitution est ceinturé par le Botanique et son jardin, le siège central de la police fédérale (place Saint-Lazare) et le bâtiment du Ministre Kir.Les émanations de ces odeurs sont très fortes, surtout en été lorsquil fait sec, et sy promener est relativement désagréable.Dans le cadre de laménagement de la rue, la commune y a placé des petits arbres, très jolis mais qui ne font pas le plaisir des femmes qui y travaillent.De fait, malgré que la location soit un bail privé, les prix sont plus proches dun bail commercial avoisinant un minimum de 850 echange bijoux swarovski euros pour un.
Lodeur de parfum dintérieur et dencens prend souvent aux narines et ce cocktail est parfois très fort, mais montre aussi limportance quelles accordent à adoucir et rendre leur espace de travail acceptable pour elles.
Au vu du coût de la location, certaines travaillent plus souvent par 12 heures pour un montant variant entre 250 à 350 euros par jour.Even the most prudish tourists won't be offended and the attractive glass passage way (Glazen Straatje) is a must if you are in the city for the historic buildings.Mais il est évident que les arbres apportent un cachet plus agréable à la rue.Trains run regularly from main Brussels stations to Ghent Sint-Pieters and take no more than 40 minutes.En effet, elle a installé des blocs de béton au milieu des rues où la prostitution sexerce afin de dissuader le trafic des voitures.Ce qui reste un leurre car le soir il y a régulièrement des anicroches : des passants, des groupes de jeunes adultes ou parfois même des adolescents viennent causer des misères aux prostituées qui travaillent en «bar».Espace P a été contacté par le Ministre Kir qui nous subventionne et à qui linterpellation sadressait.



A short way South of these churches and still very much in the city centre is the small red light district consisting of nearly 100 red light windows.
Il y fait très chaud, car la majorité du temps les femmes sont en «tenue très légère».
Celle-ci a instauré une taxe sur les hôtels de passe, et, tout espace où une activité de prostitution peut sexercer est taxé à raison de 2 500 euros par local, par exemple : le placard à balais est taxé.

[L_RANDNUM-10-999]