Un jour, il s'installa dans une mosquée pour y vivre toute sa vie, recevant des offrandes qu'il partageait avec les animaux.
233 Nasaf, Le livre de l'Homme Parfait, Fayard, 1984, 382.,.Ibn Arabi (m 1240 initiateur de l'école «Akbarienne après sa rencontre avec la mystique Fatima bint al-Muthanna.Toute sa vie durant, il na cessé de former les aspirants, de purifier les âmes et test site libertins dinstruire ses disciples notamment par les sciences religieuses classiques telles que le droit musulman, la théologie musulmane et la langue arabe.Il fut enterré à sa demande dans un temple hindou qui lui est désormais consacré à Shirdi.Ainsi, en 1925, la République laïque turque (de fait, avant 1937) interdit tous les ordres soufis et ferme leurs institutions après qu'ils se sont opposés au nouvel ordre séculier.L'imbrication des Bektachis avec le pouvoir politique éloigne certains d'entre eux des valeurs religieuses et des idéaux originels.La confrérie a aussi des membres dans les régions telles que la Chine ou l' Afghanistan.Les XIIe siècle et xiiie siècle marquent pour le soufisme le passage à une structuration et une organisation beaucoup plus formelle sous la forme de tariqa (confréries).
Ibn Al-Qayyim dit, dans un poème, à cet égard : « Lorsque le Livre (Coran) leur était récité, ils baissèrent la tête, non par crainte de Dieu, Mais c'est l'attitude du distrait négligent.Ils sont investis de pouvoirs surnaturels grâce à leur baraka ; leur pratique du Coran, dans des civilisations où l'écriture a été apportée par l'islam, les dote en effet d'un pouvoir paranormal.Gens du blâme modifier modifier le code Un malâmati, ou melâmî 8 (de larabe, «malâma le blâme, la critique) est un soufi qui, par souci de sincérité, va faire exprès davoir un comportement presque contraire à ce quil est vraiment même si ça doit lui causer prostituée en camionnette des.Récit d'un pèlerin soufi, Beyrouth, Albouraq, 2004 ( isbn ) Kudsi Ergüner, Jean-Michel Riard, La fontaine de la séparation : Voyage d'un musicien soufi, L'Isle-sur-la-Sorgue, Bois d'Orion, 2000 ( isbn ) Périodiques et revues modifier modifier le code Aurora, InTexte Soufisme d'Orient et d'Occident, Al Bouraq.Revificateur de la Qadiriyya en Afrique de l'ouest.Brill's First Encyclopaedia of Islam, vol. .Coran comme «la compagnie de ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir désirant Sa face» 3 et qu'on aurait désignés par le mot suffiyya.De souffat al-kaffa, ou «éponge molle en référence au cœur du soufi pur et réceptif.18 Le Coran, «La Caverne xviii, 28, (ar) M Th Houtsma, rnold,.


[L_RANDNUM-10-999]