L'industrialisation du commerce sexuel et sa transnationalisation sont les facteurs fondamentaux qui rendent la prostitution contemporaine qualitativement différente de la prostitution d'hier.
En Asie, en Thaïlande et au Cambodge, on trouvera des prostituées dans un bordel, assises sur une estrade derrière une vitre, numérotées afin de faciliter le choix des clients.
Elle peut être visible dans lespace public.La dissociation existant sur le plan psychique va se manifester aussi sur le plan physique, car on ne escort girl granada peut dissocier de manière contrôlée le ressenti physique de ce qui se passe dans la tête de la personne ; ces troubles perturbent le fonctionnement de la sensibilité.Le Conseil du statut de la femme fait sien ce souci à légard des femmes prostituées.Nous voyons donc une continuité entre ce qui se passe dans lenfance et ce qui se poursuit dans la vie adulte : on ne devient pas prostituée brutalement, du jour au lendemain.En tout cas, la plupart des jeunes filles rentrent dans le milieu de la prostitution afin de survivre et non par projet de vie.Doit-on comprendre la prostitution comme une façon quelconque quutilisent les femmes pour assurer leur subsistance?Jo Bindman et Jo Doezema, représentantes de Network of Sex Work Projects et de Anti-Slavery International, proposent une définition similaire : le travail du sexe consiste à « négocier et offrir des services sexuels contre rémunération, avec ou sans lintervention dune tierce partie.13 Pour le détail des recherches utilisées pour soutenir cette conclusion, voir Conseil du statut de (.) 10Lautre aspect de la réalité des femmes pour lequel des liens sont établis avec la prostitution est le fait davoir été victime dabus sexuels.43 Lessentiel des informations de la partie sur le prohibitionnisme sont tirées.Aussi ce choix n'en est pas un!Ainsi, nous avons peu appris sur les clients de la prostitution, et il serait extrêmement intéressant de mieux les connaître.
Malenfant, La prostitution de rue : effets de la loi-Montréal, Ottawa, (.) 21 Fonds des Nations unies pour lenfance, À qui profite le crime?31.30 Office des migrations internationales, Trafficking and Prostitution : The Growing Exploitation of (.) 25Dans le contexte actuel de mondialisation, on ne peut sintéresser à la prostitution sans prendre le trafic sexuel en considération.Rejet (anticipé ou réel) de la part du milieu dorigine.Un lien à la fin de cet article permet d'accéder à la bibliographie générale.Toutes ces conséquences physiques médicales sont aggravées par lexercice de violences très graves dans le contexte de la traite des êtres humains, mais on ne peut faire de différence à la base entre les conséquences physiques de la prostitution et celles de la traite.Ce qui nest plus symbolisé nest plus réel.De plus, même dans les pays où la prostitution est légalisée, plusieurs femmes continuent de se prostituer en dehors du cadre légal devant limpossibilité de se conformer aux exigences prescrites par la loi.Leur destin est quand même différent de la prostituée à temps plein, dans la mesure où, rappelle Chaleil (2002 : 493 «les prostituées à temps partiel continuent à participer à deux mondes, alors que la professionnelle, en plongeant corps et biens dans la prostitution, a perdu.Les récentes expériences législatives des Pays-Bas et de la Suède ont le mérite de proposer des nouvelles avenues dintervention pour lÉtat.

Obéissant surtout à des considérations dordre moral et sanitaire, le Parlement fédéral a adopté une voie législative hybride qui tient à la fois de la tolérance et de linterdiction.


[L_RANDNUM-10-999]