» Si ce renoncement volontaire peut être lié à la peur de tout perdre, il est parfois agrémenté d'altruisme, comme en témoigne Saïd, 38 ans : «Je n'ai pas envie de faire de la peine à ma compagne, parce qu'elle me fait confiance.
Comme tous les hommes, j'ai des pulsions et j'ai besoin de faire souvent l'amour.Un glossaire permet de retrouver certaines définitions.À cette libertin s époque, je sortais avec mon petit ami du lycée, qui était possessif et me laissait rarement sortir sans lui.Quand j'ai fini par lui demander s'il était marié, il a répondu: "Tu sais bien que oui." Je n'ai plus voulu poser de questions.A force de lui demander ce quil fait au nouvel an dans 10 ans, il va fuir, le petit.Jusque-là, nous n'avions parlé que du travail et je ne savais toujours rien sur sa vie privée.Pour peu qu'en devenant mère on n'arrête pas d'être femme.Pire que sa mère, pas tout à fait son épouse, vous êtes dans cet entre-deux insupportable où vous sentez que la dépendance vous guette.Deux êtres jamais acquis l'un à l'autre, qui forcément continuent à s'attirer.Traduit en humour potache, cela donne un aveu bien conforme au vieux cliché sur la question : 60 des mâles interviewés estiment en effet qu'une «attention matinale"dienne» suffirait à annihiler chez eux tout désir d'infidélité.
On est ensemble depuis qu'on a 17 ans et je ne suis toujours pas lassé.
Après plus d'un an, il est apparu que nous étions secrètement amoureux l'un de l'autre.Valoriser l'homme pourrait le rendre plus fidèle.Après plusieurs cafés au déjeuner, il m'a proposé de nous voir un samedi.A ce propos, il est intéressant de noter que la plupart de nos témoins nous ont confié être fidèles aux filles «pas chiantes».Le sexe régulier (et inventif) est un ingrédient de la fidélité dans le couple « Moi je ne crois pas du tout à l'amour platonique.Comme le souligne le psychanalyste Jean-Michel Hirt, «les hommes sont nombreux à être déboussolés par la paternité.Il me demandait tout le temps ce que je voulais, ce dont j'avais besoin.





Juste avant les fêtes de Noël, en 2008, il m'a demandé de le suivre jusqu'à sa voiture où il avait une carte et un cadeau pour moi.
Doit-on en déduire que l'infidélité masculine est une fatalité?

[L_RANDNUM-10-999]