Il introduit également la distinction entre économies d'échelle «technologiques» (la fonction de production de chaque firme est affectée directement par la production de l'industrie) et «pécuniaires» (elle est affectée par des producteurs en amont ou en aval).
832 : le calife Abbaside Haroun ar-Rachid fonde les maisons de la sagesse.
Cette époque correspond à l'essor des sciences et techniques islamiques.33 Aghion et Cohen 2004,. .Cette production est celle pour laquelle il détient un «avantage comparatif».Ainsi Il n'y a pas de doute que ce monopole dans le marché intérieur ne donne souvent un grand encouragement à l'espèce echanger ma maison particulière d'industrie qui en jouit, et que souvent il ne tourne vers ce genre d'emploi une portion du travail et des capitaux.En France, de grandes écoles commerciales seront également fondées à cette époque ( HEC crée en 1881) mais resteront hors du giron des universités.Fondamentalement, le pays pensait que le libre-échange était optimal en tant que politique permanente et s'en est contenté avec l'absence de politique industrielle.Ainsi le libre-échange peut faire baisser les salaires de la plupart des travailleurs d'une économie.En 1861, Oxford et Cambridge recevaient 2 400 étudiants, ce chiffre est passa à 5 881 en 1901 pour dépasser 10 000 en 1931.Difficultés de perception des coûts et bénéfices modifier modifier le code En général, les coûts associés au libre-échange sont concentrés et très visibles : délocalisations, licenciements.Le taux tarifaire moyen pour les produits manufacturés qui en a résulté était de 48, et il se situait toujours dans la fourchette des taux moyens qui prévalaient aux États-Unis depuis la guerre de Sécession.
Conception de l'échange comme un jeu à somme nulle modifier modifier le code La première croyance est que, s'il y a un gagnant à l'échange, il y a forcément aussi un perdant.
En 1150, à peine quatorze ans après le départ d' Abélard de l'école du cloître de Paris (sur l'île de la Cité les étudiants de tous (ce qui peut s'écrire universitas dans un sens vague) ou toutes les réunions scolaires de la colline sainte Geneviève.Protectionnisme et Grande Dépression modifier modifier le code Les partisans du libre-échange affirment que les mesures protectionnistes instaurées après la Grande Dépression de 1929 comme la loi Hawley-Smoot auraient aggravé la crise économique.Au contraire l'État doit tenter de freiner les importations qui sont synonymes de sorties d'or.136-38 a, b et c van Zanden, Wages and the standard of living in Europe, 1999,.Paradoxalement l'État en France ne confie pas la formation de son personnel aux universités mais depuis le milieu du xviiie siècle aux grandes écoles administratives ; soit privée.Il y indique en détail comment les monarques Tudor, en particulier Henry VII (1485-1509 ont transformé l'Angleterre en la plus grande nation productrice de laine au monde.


[L_RANDNUM-10-999]