Il avait également un lupus érythémateux disséminé.
On rapporte que 5-10 de tous les cas de PTT sont dus au syndrome d'Upshaw-Schulman.
8, no 1, janvier-février 2002,. .
Bien que les patients puissent être gravement malades pendant la phase aiguë de la maladie avec des atteintes echange standard boite a vitesse automatique rénale, cardiaque ou neurologique, la récupération peut être complète au bout de quelques mois, à condition qu'il n'y ait pas eu de lésions organiques irréversibles.52-60 ( issn et, résumé, lire en ligne ).La question webcam coquine bande annonce du paracétamol est encore en chantier : on lui a longtemps reproché doccasionner des douleurs au point dinjection ; en fait il semble que ce ne soit pas le cas, si du moins on prend la précaution de perfuser lentement (1/2 heure) ; par contre lefficacité.Procéder au clivage avec 2 ml de lidocaïne à 1 diluée dans 2 ml de sérum bicarbonaté à 1,4 (ceci afin de prévenir les irritations engendrées par lacidité de la lidocaïne.On a du mal à se faire une idée précise de ce qui peut être administré par cette voie.La question de lefficacité est plus délicate : elle suppose pour être tranchée une étude pharmacocinétique et des moyens relativement lourds, ce qui supposerait que de vastes études soient décidées.Le développement de la perfusion sous-cutanée sera le fait des praticiens : il nexiste guère de volonté de recherche approfondie sur le sujet.On vérifiera la position de laiguille et létat de la peau autour delle.
La voie sous-cutanée ne permet pas dutiliser tout, ni toutes les quantités.Le purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) ou maladie de Moschcowitz est une forme grave de microangiopathie thrombotique caractérisée par une anémie hémolytique par microangiopathie, une thrombopénie périphérique, des signes neurologiques centraux, une fièvre et éventuellement une atteinte rénale.Lefficacité peut sapprécier grossièrement avec les seules armes de la clinique.Le sérum glucosé est plus controversé ; cela est dû en partie à la mauvaise réputation de la «perfusion qui passe à côté» ; mais il ne faut pas comparer ce qui se passe dans un bras et ce qui peut se passer dans un vaste espace.Kremer Hovinga JA, Vesely SK, Terrell DR, mk2 escort kit car Lammle B, George JN, Survival and relapse in patients with thrombotic thrombocytopenic purpura, Blood, 2010;115:1500-11 Peyvandi F, Lavoretano S, Palla R.Il est facile dinjecter 1 à 1,5 l deau par 24 heures ; on notera toutefois quen fin de vie 750 ml suffisent à assurer le confort dun malade non fébrile, et quune légère déshydratation est souvent bienvenue.De latropine, de la scopolamine, de ladrénaline, la naloxone, la flumazénil.La prise en charge est multidisciplinaire et permet actuellement une survie chez plus de 80 des patients.PRÉcautions ET limites : Il nest pas nécessaire de rincer la tubulure après chaque injection.Les enfants qui présentent le syndrome d'Upshaw-Schulman reçoivent du plasma toutes les trois semaines à titre prophylactique ; cela permet de maintenir des niveaux suffisamment bas d'auto-anticorps et d'assurer le bon fonctionnement de l'adamts13.



Il en va de même du sérum bicarbonaté, qui semble utilisable mais demande de la prudence ; dailleurs les solutés à pH trop acide ou trop alcalins vont être douloureux.

[L_RANDNUM-10-999]