echange fumier contre paille

La détermination du ratio déchange entre paille et fumier sappuie également sur les coûts de récolte de la paille, dépandage du fumier et de transport.
Mis à jour régulièrement, les barèmes utilisés permettent une utilisation sur tout le territoire national.
Les éleveurs ont également à leur disposition un outil téléchargeable sur le site de la Maison de lAgriculture pour the libertine bar and kitchen réaliser leur propre simulation.Elle propose cartagena colombia prostitution cost une teneur en N, P2O5, K2O et MgO pour trois types de pailles (céréales, pois et colza mais également pour 11 types de fumier (vaches, porc, ovins, volailles, etc).Second outil gratuit de la gamme «élevage» darvalis Institut du végétal lancé cette année (après.La simulation est réalisée en quelques clics et toutes les valeurs par défaut intégrées dans le calcul peuvent être modifiées par lutilisateur pour sadapter aux spécificités de son échange.Compte tenu qu'une tonne de paille permet de produire pour des niveaux de paillage suffisants au plus 3 à 4 tonnes de fumier, il est inutile du point de vue de l'éleveur d'effectuer un échange paille-fumier au-delà du rapport de 1 t de paille pour.Cette calculette sappuie sur des références qui permettent de lutiliser sur le territoire national.En soustrayant le coût de la valeur fertilisante et le coût de broyage au prix de marché de la paille en andain (autour de 20euros/t nous en extrapolons le prix de lhumus.Une proposition déquivalence de tonnage entre la paille et le fumier est établie à partir de références agronomiques, mais aussi en tenant compte du coût du transport, des charges de mécanisation et de main dœuvre alloués à la réalisation des chantiers, soit par le céréalier.A titre de comparaison une tonne de paille fournit 163 couple echangiste plage kg dhumus.
Loutil propose une teneur en N, P2O5, K2O et MgO pour trois types de pailles (céréales, pois et colza mais également pour 11 types de fumier (vaches, porc, ovins, volailles, etc.).
Le calcul affiche immédiatement 3 types déquivalences : Léquivalence humique stricte.
Les coûts de travaux de récoltes proposés sont calculés sur la base du barème dentraide.Léchange doit se raisonner en fonction de la valeur fertilisante, de la valeur humique et du travail réalisé par chaque partenaire.Cette approche économique globale en fait un outil à la fois original et abouti.Daprès deux sondages en ligne sur (602 répondants) et (1064 répondants) en août 2016, 32 à 34 des céréaliers et des éleveurs échangent des produits entre voisins.Entre 1 et 3,5 la différence sera due à l'équilibre des travaux (pressage, transport, épandage) et à la distance entre les 2 sites.Un ratio compris entre 1.Il suffit dappliquer les prix des engrais minéraux, à la quantité déléments valorisables pour estimer la valeur fertilisante de chaque produit.Pour cela Arvalis-Institut du végétal a développé une calculette en ligne déchange paille-fumier, un outil simple et accessible gratuitement.La calculette déchange Paille-fumier darvalis Institut du végétal prend en compte la valeur des éléments minéraux contenus dans les pailles et les engrais de ferme, mais aussi les charges de mécanisation, de transport et de main-dœuvre allouées à la réalisation des chantiers par le céréalier.Néanmoins, léquivalence entre la paille et le fumier nest pas toujours simple à évaluer.





Pour 2010, elle est de 9,48 euros par tonne de fumier et à 6,01 euros par tonne  de paille.
Arvalis-Institut du végétal propose la calculette déchange paille-fumier, un nouvel outil gratuit qui permet dobjectiver les échanges de paille et de fumier entre éleveurs et céréaliers.

[L_RANDNUM-10-999]